Café-Philo de Saint-Thibault-des-Vignes

Prochain rendez vous : Le samedi 22 Juin à 16H30

Vacances du Café Philo. Nous vous proposons de nous retrouver le samedi 10 août à 16h30 dans le parc de Rentilly. Nous nous retrouverons sur le parking du parc à la recherche d’un arbre bicentenaire accueillant.

Voici quelques citations parmi l’infinité disponible :

Les livres sont les vivres du voyage de l’esprit. ~ Kheira Chakor

Le voyage n’est nécessaire qu’aux imaginations courtes. ~ Colette

Il est bon de voyager quelques fois; cela étend les idées et rabat l’amour-propre. ~ Sainte-Beuve

Le voyageur voit ce qu’il voit, le touriste voit ce qu’il est venu voir. ~Gilbert Keith Chesterton

Un voyageur sage ne dédaigne jamais son propre pays. ~ Carlo Goldoni

Voyager sans rencontrer l’autre, ce n’est pas voyager, c’est se déplacer. ~Alexandra David Neel

Voyager autrement

Comment réaliser un périple en Thaïlande en esquivant les clichés sulfureux qu’on lui accole ainsi que la massification du flux touristique et ses répercussions négatives sur la population locale et l’environnement ? Le voyage à vélo offre une des solutions les plus rationnelles car il permet de se déplacer en toute liberté à une allure propice à la contemplation et aux rencontres en empruntant des routes, des chemins et des sentiers qui traversent les régions rurales les plus isolées.

Deux compagnons me paraissent nécessaires pour se promener ainsi au pays du sourire : un vélo pouvant supporter tous types de terrains et un GPS muni d’une carte détaillée.

Cette année, j’ai jeté mon dévolu sur l’est et le nord-est de Bangkok. J’ai parcouru inlassablement près de 6.700 km en serpentant principalement dans la province la plus humble de Thaïlande, l’Isan (Nord-Est). Même si les Thaïlandais se montrent toujours discrets, les rencontres s’avèrent toujours bienveillantes et souvent chaleureuses. Les habitants de l’ex-royaume de Siam se singularisent de par leur honnêteté et leur humilité et cela s’avère une aubaine pour les cyclo-campeurs qui peuvent trouver ici des endroits fantastiques pour bivouaquer sans aucune appréhension. Un véritable jardin d’Eden cyclotouristique !

Patrice Cottin, cyclotouriste de Seine et Marne

Voyage dans le rêve : un substitut à la réalité

Nous sommes au début des années 1950, nuit après nuit Claude (Gérard Philipe), jeune instituteur et compositeur, travaille sur un opéra mais, jusqu’à présent, ses œuvres ne lui ont rien rapporté, aussi doit-il gagner sa vie comme professeur de musique dans une petite ville de province, donnant aussi quelquefois aussi des leçons particulières. Hélas, ce qu’il gagne ne lui suffit pas pour payer à temps son loyer chaque mois. Pour fuir ses soucis et le bruit insupportable de son quartier, il préfère se réfugier dans son lit et se mettre à rêver d’une vie plus facile. S’inspirant de l’adage « Autrefois tout allait beaucoup mieux ! », il erre à travers les siècles passés dans son monde imaginaire. Parfois il est un compositeur d’opéra à succès au temps de la belle époque, parfois un officier héroïque chargé de conquérir l’Algérie ou encore un courageux révolté pendant la Révolution française. Il est toujours entouré de belles femmes langoureuses dont il connait les visages dans la vie réelle, comme celui de la charmante Edmée de Villebois, à la fille de laquelle il donne des leçons particulières, ou celui de la caissière d’un café qui se métamorphose dans son rêve et devient Leïla, la séduisante femme d’un harem. À plusieurs reprises, c’est sa jolie voisine Suzanne qui apparait aussi dans ses châteaux en Espagne.

À mesure que le temps passe, Claude en arrive à se soustraire de plus en plus à la réalité au point qu’il ne peut plus y faire face : sa carte d’identité n’est plus valable et il se retrouve en prison un moment pour insulte à un représentant de l’État. Il veut même se procurer des somnifères afin de pouvoir dormir plus longtemps. Déjà ses amis s’inquiètent pour lui. Ils craignent qu’il soit fatigué de la vie au point qu’il en vienne à se jeter du haut d’un pont ou à en finir avec des somnifères, c’est pourquoi ils font tout ce qu’ils peuvent, allant jusqu’à payer son loyer pour empêcher son suicide qu’il a apparemment planifié.

Mais voilà que Claude, alors qu’il s’abandonne à ses fantasmes, rencontre des difficultés inattendues dans son monde fait de rêves : un mari jaloux, par exemple, le défie en duel, une armée de soldats algériens en veut à sa vie ou encore le voilà plongé dans la tourmente sanglante de 1789. Quand il se réveille, épouvanté par ses visions barbares, le présent ne lui semble plus tellement horrible. Il commence à apprécier la réalité quotidienne autour de lui, ainsi que la vraie Suzanne qui a bien mieux à lui offrir que n’importe quelle illusion. Pour échapper à ses poursuivants imaginaires, il n’a plus envie de dormir.

Entre-temps, une lettre l’attend toujours au bureau de poste, lettre qu’on a refusé de lui remettre puisque sa carte d’identité était périmée. Grâce à ses amis, il peut enfin la recevoir. C’est la réponse positive du directeur de l’Opéra de Paris à qui il avait envoyé une de ses compositions quelques mois avant. Le directeur a ainsi aimé son opéra, Claude peut désormais envisager un avenir florissant, avec Suzanne à ses côtés.

Belles de nuit de René Clair 1952

Gérard Manset, voyageur aventurier dans la lignée de Henry de Monfreid a séjourné longuement en Asie et plus particulièrement en Thailande. Ces voyages ont été une source d’inspiration pour son oeuvre unique. En particulier la chanson royaume de Siam (cliquer ci dessous)

Cet artiste méconnu est très estimé par ses pairs. En 1996 sort l’hommage de ses pairs, Route Manset. Le projet, mené à terme grâce à l’acharnement de Bayon et d’Yves Bigot, est illustré par un dessin d’Enki Bilal et comprend les interprétations de Dick Annegarn, Salif Keita, Cheb Mami, Brigitte Fontaine, Alain Bashung, Pierre Schott, Jean-Louis Murat, Francis Cabrel, Françoise Hardy, Nilda Fernandez…

Pour aller plus loin (pour un voyage c’est normal !) voir l’article Le symbolisme du voyage

Le café philo a repris ses activités dans un nouveau cadre. Nous sommes maintenant basés à Saint-Thibault-des-Vignes. Nous avons été accueillis par l’association Art et Récréation dont nous faisons maintenant partie. Nous nous retrouverons chaque troisième samedi du mois (sauf exception) de 16h30 à 18h30 toute l’année sauf juillet-aout au centre culturel Marc Brinon, salle Jacolliot.

Café-Philo, le premier réflexe que l’on a est « Ce n’est pas pour moi, je ne sais pas grand chose de la philosophie, je n’y serais pas à ma place ». Le terme Café-Philo est historique mais il n’est pas vraiment adapté pour décrire nos activités. Déjà, ça ne se passe pas dans un café et ensuite nous ne faisons pas vraiment de la philosophie (encore qu’un grand philosophe a dit qu’il était incapable de définir vraiment ce qu’est la philosophie).

Comment donc définir notre activité ?

Il s’agit de se réunir pour prendre un peu de recul avec l’actualité trépidante qui est une des caractéristiques de notre époque. Nous discutons principalement de sujets ayant un rapport direct ou indirect avec notre façon de vivre dans notre société.

Pour cela, aucune connaissance particulière n’est nécessaire. Nous nous posons tous des questions sur tel ou tel aspect de notre société. Dans le cadre de notre groupe, ces questions nous les partageons et essayons de trouver des réponses.

Donc, si vous vous posez des questions, si vous êtes curieux, notre Café-Philo est fait pour vous. Vous pourrez soit exprimer votre point de vue, soit écouter celui des autres, soit les deux bien entendu. Si un sujet vous tient à cœur, vous pouvez le proposer pour la séance du jour.

Ci-après, des articles pour illustrer nos débats.

N’hésitez pas à nous contacter via la page Contact

Côté Pratique :

Les séances ont lieu le le troisième samedi de chaque mois, de 16h30 à 18h30 (sauf exception) au centre culturel Marc Brinon, salle Jacolliot (voir planning ci dessous).

Vous pouvez venir librement vous rendre compte si notre activité vous convient. Ensuite, il vous faudra acquitter une cotisation annuelle de 18 € (habitants de St-Thibault) et 21 € (habitants hors St-Thibault). Cette cotisation correspond à votre inscription à association Art et Récréation. Si vous faites déjà partie de cette association pour une autre activité, vous n’aurez rien à régler.

Comment cela se passe-t’il ?

Le Café-Philo, c’est l’occasion de débattre de sujets divers de manière philosophique (voir l’onglet « Les sujets abordés« ) dans une ambiance décontractée et non élitiste. Lors des débats, l’écoute de l’autre est aussi importante que l’exposition de ses propres idées.

Le Café-Philo n’est ni une tribune politique, ni un espace où l’on présente des convictions religieuses. Les sujets sont néanmoins très divers dans le respect de la sensibilité de chacun.

Le sujet du jour est choisi en début de séance par l’animateur parmi ceux proposés par les personnes présentes. Vous n’avez donc rien à préparer avant d’assister à la séance à part réfléchir à un sujet si vous désirer le proposer. Vous pouvez exprimer votre opinion en suivant le protocole respectueux décrit ci-dessous. Vous pouvez également vous contenter d’écouter. C’est un espace de liberté où l’élitisme est banni.

Un protocole dit de « Café-Philo » (voir l’onglet « Qu’est-ce qu’un Café-Philo ? » ) est appliqué afin que les échanges soient fluides et respectueux : l’animateur du débat choisit le sujet parmi ceux proposés en début de séance. Ensuite, la prise de parole de chacun est gérée par l’animateur. Comme en classe, il faut d’abord lever le doigt, chacun parlant à son tour et ainsi sans que la parole lui soit coupée.

Nous avons été accueillis par l’association Art et Récréation (merci à eux). Pour participer à nos séances, il est nécessaire de faire partie de cette association pour le prix annuel modique de 18 € (habitants de St-Thibault) et 21 € (habitants hors St-Thibault). Vous pouvez assister gratuitement à une première séance pour décider si cela vous convient.

Historique de notre Café-Philo

La première séance du Café-Philo de Lagny-Thorigny a eu lieu le samedi 20 janvier 2007 au Bistrot de l’Est, 6 rue de la Gare à Thorigny, à l’initiative de l’association Philos, dépositaire de la formule des Cafés-Philo initiée en 1992 au café des Phares, Place de la Bastille à Paris, par le philosophe Marc Sautet et quelques ami(e)s. Günther Gorhan, un des pionniers de cette formule et créateur de nombreux Cafés-Philo en France et dans le monde, animait cette séance. Le Covid nous a contraint d’arrêter nos activités pendant plus de deux ans.

Planning des débats 2024

DateSujet du débat
Samedi 20 janvier 16h30"L'importance du beau"
Samedi 17 février 15h30"Le bonheur, voyage ou destination ?"
Samedi 16 mars 17h00"La seule véritable erreur est celle dont on ne retire aucun enseignement"
Samedi 20 avril 15h30 "Qu'est-ce que la réalité de nos jours"
Samedi 11 mai 16h30consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux » (Marcel Proust)
Samedi 22 juin 16h30
Juillet : relâcheBonnes vacances
Samedi 10 Aout 16h30Philo au Jardin au parc de Rentilly
Samedi 21 septembre 16h30
Samedi 19 octobre 16h30
Samedi 16 novembre 16h30
Samedi 21 décembre 16h30

Débats 2023

DateSujet du débat
Samedi 21 janvier"Comment maitriser sa colère"
Samedi 11 février"La liberté ce n'est pas de sortir mais de savoir que la porte est ouverte"
Samedi 18 mars"Comment allons nous vivre avec l'intelligence artificielle"
Samedi 15 avril"Science et conscience dans le domaine médical"
Samedi 20 mai"On ne nait pas femme on le devient"
Samedi 17 juinSéance annulée
Juillet : relâcheBonnes vacances
Aout : relâcheA la plage ou ailleurs
Samedi 16 septembre"Qu'est-ce qui fait un pays"
Samedi 21 octobre"Comment expliquer la polarisation de la société ?"
Samedi 18 novembre "Vérité aujourd'hui, mensonge demain"
Samedi 2 décembre"Violence est-ce une solution ?"

La philosophie, un jeu d’enfant.